Les Orthonyxies

L'Orthèse Unguéale

L'orthonyxie est une orthèse d'ongle qui permet de corriger les problèmes de déformation de l'ongle causant des conflits entre la peau et l'ongle et provoquant alors des douleurs.

Important : seul un pédicure-podologue est habilité à pratiquer ce genre d'opération.

Pourquoi pratiquer une orthonyxie ?

L'orthonyxie est mise en place en cas d'hypercourbure de l'ongle. Dans des cas d'hypercourbure, c'est la forme des ongles qui pose problème : l'ongle se déforme et l'ongle rentre dans la chair de l'ongle causant de nombreuses douleurs ou des ongles incarnés. Il existe différents types de déformations de l'ongle :

  • ongle en tuile lorsque l'ensemble de l'ongle s'arrondit de façon exagérée.
  • ongle en volute lorsque seules les extrémités de l'ongle sont déformées et rentre dans la peau.
  • ongle en plicatures latérales lorsque l'ongle présente dans son ensemble une surface place et où seul le ou les bords prennent un angle anormal.
  • ongle en éventail que l'on retrouve particulièrement chez les jeunes enfants.

À noter : dans certains cas, le spécialiste optera plutôt pour une onychoplastie.

Comment se passe une orthonyxie ?

Le but de l'orthonyxie est de réduire la déformation de l'ongle et donc les douleurs.

L'orthonyxie consiste à fixer sur l'ongle un dispositif qui agira comme un ressort en faisant jouer une tension constante qui ira à l'inverse de la force exercée par l'ongle.

L'ongle se verra obliger de se redresser et de reprendre une bonne position.

Le pédicure-podologue ne pourra pas pratiquer l'intervention si :

  • l'ongle à traiter est sujet à des infections cutanées (comme les mycoses) ou s'il y a présence de plaies.
  • si le patient est sujet à des allergies aux matériaux utilisés.
  • si l'ongle est trop épais et rigide.
  • si le patient à des risques cicatriciels (les diabétiques par exemple).

Orthonyxie : différentes techniques

Pour pratiquer une orthonyxie, un spécialiste peut choisir entre 3 différentes techniques :

  • les lamelles stratifiées pour les faibles déformations de l'ongle.
  • les agrafes à plot, ou pontet, faites en fils de titane et qui restent assez souples.
  • les agrafes en fil d'acier.

Dans tous les cas, ces techniques ne causent pas de douleur au patient car l'appareillage est fixé à la surface externe de l'ongle. Le pédicure-podologue choisit la technique adaptée en fonction de :

  • la longueur et la souplesse de l'ongle.
  • l'importance de la courbure à corriger.