Le syndrome de la bandelette illio-tibiale

 

La bandelette ilio-tibiale est une bande fibreuse, véritable tendon, qui correspond au tendon terminal du muscle grand fessier et du tenseur du fascia lata. Ce tendon, dont la forme est particulière, puisqu’elle est plate, comme une véritable lame, va se fixer à la partie extérieure du genou, sur une zone en relief, le tubercule de Gerdy.
De son insertion jusqu’à la zone située au dessus du condyle et du fémur, cette lame tendineuse est libre et peut donc se déplacer. Elle balaie tout naturellement la zone située en dessous d’elle, le condyle externe, partie basse et externe du fémur.

 

 

Le syndrome de la bandelette ilio-tibiale est une pathologie que l’on rencontre fréquemment lors de certaines activités sportives,telles la course à pied, le vélo, la marche en descente en montagne. La douleur est située au niveau du compartiment externe du genou , son intensité est  variable .Elle  présente quelques particularités. Au repos, lors de la marche, lors d’activités sportives qui nécessitent des courses irrégulières, comme le tennis, le basket, ou même lors de certaines activités en charge telle que le ski, il n’existe aucune douleur.  Par contre, lorsque le sujet effectue une course à pied, il constate pour une distance qui est habituellement toujours la même, une douleur importante située au niveau du compartiment externe de son genou, qui le contraint à arrêter sa course. Dés l’arrêt de cette activité la douleur diminue voir s’estompe totalement. Elle peut cependant parfois être moins typique et persister en dehors de l’effort.

 

 

Lorsque le médecin examine le genou, on est surpris de constater qu’il n’existe aucune douleur particulière. Pour retrouver la douleur habituelle, il faut alors effectuer des manœuvres spécifiques. Le test de RENNE, consiste lors d’un appui unipodal du genou incriminé, à effectuer des mouvements de flexion extension, autour de 30°. La douleur élective peut être également réveillée par la pression exercée avec les doigts au niveau du condyle externe, 3 cm environ au dessus de l’interligne, lors de l’extension passive à 30° de flexion. Il s’agit du test de NOBLE . Il est parfois perçu un crissement sous le doigt . L’examen clinique recherche en outre rétractions, inégalité de longueur, valgus ou varus exagéré ,troubles rotatoires , anomalies statiques…

 

 

Les radiographies sont habituellement normales.La résonance magnétique , comme l’échographie, peut mettre en évidence une inflammation à type de bursite située entre la bandelette ilio-tibiale et le condyle externe.

Le traitement associe plusieurs mesures. L’ examen podologique qui peut déboucher sur la prescription de semelles orthopédiques de correction. Le contrôle de la chaussure de sport est également essentiel. Le type de terrain d’entraînement doit être analysé Le traitement kinésithérapique associe physiothérapie locale, glaçage, étirements spécifiques Le traitement médical peut être local, par application d’anti inflammatoire, ou ceux-ci peuvent être prescris par voie générale. Dans les cas rebelles, une ou deux infiltrations effectuées au niveau de la     zone d’inflammation sont nécessaires. La mésothérapie donne également des résultats intéressants.            

     

La chirurgie est rarement utilisée, elle est réservée aux échecs prolongés du traitement médical. L’intervention consiste en une section des fibres postérieures de la bandelette, au niveau de la zone de frottement. Après une période de repos de quelques jours, la marche est autorisée rapidement, la reprise de l’activité sportive s’effectue entre le 2ème et le 3ème mois.