les Sesamoidopathies

Les sésamoïdopathies : étiologies et traitements

 

 

Les os sésamoïdes sont au nombre de deux, et sont situés dans l’articulation du gros orteil (aussi appelé l’hallux).

Ils ont un rôle primordial en phase terminale du pas, où tout le poids du corps repose dessus, ce qui leur fait subir de fortes contraintes.

Sesamodite sesamoide tratamento 1 540x280

Quels sont les types de sésamoïdopathies ?

Les sésamoïdopathies traumatiques:

  • Fractures aïgues : font suite à une chute sur l’avant-pied, les orteils contractés, écrasement des sésamoïdes, inflammation et boiterie.
  • Fractures par micro-traumatismes : souvent les sportifs (danse ++), augmentation progressive de la douleur, inflammation.

 

Les sésamoïdites: inflammation touchant 1 ou 2 des os sésamoïdes d’un pied.

  • Les sésamoïdites secondaires : 80% des cas, secondaires à certaines déformations (hallux rigidus, hallux valgus, pied creux, ..)
  • Les sésamoïdites primitives : 90% des cas sont des femmes, de 30 ans environ, avant-pied égyptien (++), sans inflammation ni traumatisme

Clinique des sésamoïdopathies

Sur un plan cutané, on peut souvent observer la présence d’un durillon marquant un hyper-appui et un surmenage de la 1ère tête métatarsienne.

La douleur est réveillée et reproduite à la palpation, en maintenant l’Hallux en extension totale.

Il est possible de valider le diagnostic à l’aide d’examen complémentaire comme la radiographie (face et profil).

Comment les traiter ?

Chez le patient sportif, il faudra tout d’abord observer un temps de repos, que l’origine soit inflammatoire ou traumatique. Il est également possible de prendre des anti inflammatoires le temps de la résorption ce l’inflammation.

Lorsque la sésamoïdite a une cause (comme un trouble statique), votre podologue réalisera une paire de semelles orthopédiques afin de traiter ce trouble. Il pourra également inclure des éléments afin de décharger votre 1ère tête métatarsienne.

Il est aussi possible de réaliser des infiltrations pour soulager une douleur trop importante.

En dernier recours, et après avoir bien respecté les protocoles ci-dessus, l’acte chirurgical pourra être envisager.