Maladie de Sever

La maladie de Sever concerne le pied, qui est une structure complexe. Il comprend en tout vingt-six os. Le talon est le plus volumineux d’entre eux. En médecine, on l’appelle le calcanéum. Avec sa forme allongée et aplatie, c’est sur cet os que le pied s’appuie avant de se reposer sur la voûte plantaire. Le calcanéum est relié aux différents os du pied par plusieurs ligaments et tendons. Le plus important c’est, bien sûr, le tendon d'Achille, qui est fixé au niveau de sa face postérieure et relie le calcanéum aux muscles du mollet.

Durant les différentes phases de développement, les os du pied comme le reste du squelette vont grandir. Cette croissance osseuse se fait grâce à la présence de cartilage de conjugaison (ou plaque de croissance). Il y a une zone cartilagineuse qui se situe entre les deux extrémités de l’os, une ligne transversale qu’on retrouve sur les radios des enfants. Sous l’influence de l’hormone de croissance, le cartilage va se développer et se transformer en os.  C’est ce qu’on appelle l’ossification endochondrale, c’est à dire littéralement une ossification à l’intérieur du cartilage.

La maladie de Sever, comme beaucoup de maladies de croissance, est une fragmentation de ce noyau cartilagineux au niveau du calcanéum du pied. Cette fragmentation est douloureuse, et s’apparente à des micro-fractures. Cela se voit surtout chez les enfants qui ont tendance à solliciter le tendon d’Achile de façon trop importante, talon qui, on le rappelle, s’insère sur ce calcanéum en pleine consolidation. Les jeunes footballeurs, athlètes, gymnastes ou danseurs sont donc particulièrement exposés. Ils ressentent alors une douleur au niveau du talon, dont l’expression est variable selon les enfants. Dans certains cas, cette douleur peut être très handicapante.

La maladie de Sever ne présente aucun caractère héréditaire. Elle est souvent mal diagnostiquée et apparaît chez les jeunes de 8 à 15 ans. L'immobilisation totale des pieds ne sert à rien. En revanche, l’arrêt total du sport est impératif. Dans certains cas, un plâtre peut être proposé. Il peut soulager l’enfant en évitant de lui faire poser le pied par terre, mais il aura tendance à faire fondre les muscles.

Certains spécialistes peuvent proposer de la cryothérapie ou une thérapie par ultrasons, mais jusqu’à présent ces deux techniques n’ont pas démontré leur efficacité dans la maladie de Sever. Enfin, il faut également éviter de masser les zones douloureuses, cela aurait pour seul effet d’empirer l’inflammation des tendons.

Les traitements qui ont fait leur preuve sont assez simples. Le Podologue peut proposer de pratiquer des étirements et il est très fortement conseillé de porter aussi des orthèses ou semelles orthopédiques pour amortir les chocs aux talons lors de l’impaction au sol et de diminuer la tension du tendon calcanéen " tendon d'achile " 

La disparition totale de la douleur est très variable selon les enfants. En moyenne, on estime la durée de guérison entre six et quinze mois, le temps nécessaire pour que la soudure définitive des noyaux d’ossification ait lieu. Enfin, cette affection peut se répéter quelque année plus tard, mais cette fois ci au genou : c’est la maladie d’Osgood-Schlatter, qui touche surtout les garçons.

 

 

RADIOGRAPHIE PIED DROIT INTERNE PROFIL" NORMALE"

Calcaneum droit

 

 

 

 

 Index      NOYAU SECONDAIRE NORMAL

 

 

NOYAUX AVEC CONTOURS IRREGULIERS  

" Mouchetés "

Calcaneum gauche