Tendinite du tendon d'Achille

Les douleurs du tendon d’Achille peuvent concerner tous les individus, mais les personnes qui font beaucoup de sport, et pratiquent notamment la course à pied, sont les plus concernées. On estime que 10% des sportifs souffrent du tendon d’Achille (amateurs et professionnels confondus).

Le tendon d’Achille est le tendon humain le plus large et le plus puissant. Avec les muscles gastrocnémiens et le muscle soléaire (triceps sural), il constitue le tendon terminal. Il commence à peu près au milieu du mollet et se termine à l’arrière du calcanéum. Notamment responsable de la transmission de l’effort (poussée) de tout le poids du corps sur le pied, il est impliqué dans toutes les formes de marche et de course à pied.

Teninite 20achille modifi 2

Causes et symptômes

 

La forme la plus courante (env. 2/3 des cas) de cette pathologie du tendon concerne la partie du milieu du tendon, soit 4 cm au-dessus du point de jonction avec le calcanéum.

La cause la plus fréquente des blessures de surmenage est une sollicitation excessive du tendon d’Achille. D’autres facteurs peuvent également contribuer au développement de cette condition. La plupart des cas sont dus à une dégénération des tissus, particulièrement en ce qui concerne les athlètes âgés dont la structure fibreuse normale se trouve altérée. Certains cas impliquent la dégénérescence de la gaine du tendon et non du tendon d’Achille en lui-même.

Les patients souffrant d’une tendinite d’Achille aiguë peuvent présenter les symptômes suivants :

  • Une douleur graduelle derrière la cheville au-dessus du talon. La douleur peut durer sur plusieurs jours.
  • Une douleur au tendon d’Achille au début d’une séance d’exercice sportive et qui diminue au fur et à mesure de la séance. La douleur peut revenir lors d’une séance longue.
  • La douleur diminue avec le repos, mais paradoxalement la douleur est intense souvent le matin.
  • Le tendon d’Achille est sensible au toucher lorsqu’on appuie dessus ou qu’on le presse sur les côtés.

La tendinite d’Achille chronique présente les symptômes suivants :

  • Début d’une douleur dans le tendon d’Achille sur une période de plusieurs semaines ou mois.
  • Douleur au début et pendant une séance d’exercice.
  • Douleur dans le tendon d’Achille en marchant ou en montant des escaliers.
  • Raideur dans le tendon d’Achille, surtout le matin ou après une période de repos.
  • Présence possible de nodules ou de bosses dans le tendon d’Achille au-dessus du talon.
  • Sensibilité du tendon d’Achille au toucher lorsqu’on appuie dessus ou qu’on le presse sur les côtés.
  • La zone au-dessus du tendon d’Achille peut être enflée ou s’être épaissie.
  • Le dernier tiers des cas concerne la jonction avec le calcanéum  (l’anthèse ou insertion osseuse) . Cette distinction n’est pas anodine, étant donné que le traitement ne sera pas le même.  


Les troubles se manifestent par des douleurs diffuses, parfois lancinantes, au niveau du tendon lors de la marche/course, notamment en montée ou en cas de pression. Il est également possible que le tendon concerné subisse un échauffement trop important ou enfle. En cas de douleurs chroniques, c’est-à-dire qui durent des semaines ou des mois, un épaississement et une formation de nœuds sont palpables. La recherche a prouvé qu’il ne s’agit pas d’une inflammation du tendon mais d’un processus dégénératif des tissus lésés et de la structure irrégulière, lié à une sollicitation excessive.

A cela s’ajoutent des facteurs de risque tels que l’âge, le sexe, le surpoids et les antécédents familiaux.

Et même certaines médications avec risque de rupture partielle voir totale (antibiotiques famille de quinolone)

Traitements

 

Le traitement se concentre initialement sur la réduction de la douleur et de l’inflammation en étirant les muscles pour permettre un retour graduel à l’activité. Il n’existe pas de traitement unique pour la tendinite du tendon d’Achille; l’approche est plutôt constituée d’une combinaison de méthodes nécessitant de la patience. Il est important de rechercher un traitement le plus tôt possible pour empêcher la blessure de devenir chronique.

Des orthèses plantaires sur mesure aideront à contrôler le mouvement vertical du talon et à conserver un bon alignement pour soulager le stress du tendon d’Achille.

Parmi certains remèdes pour le tendon d’Achille, on peut notamment inclure :

  • L’application de froid pour réduire la douleur et l’inflammation.
  • Un repos suffisant pour empêcher la blessure de devenir chronique.
  • L’utilisation d’une talonnette pour soulever le talon et ainsi permettre au tendon d’Achille de se reposer.
  • Appliquer de la chaleur au tendon avant une séance d’entraînement pour le réchauffer.
  • Un IRM et ultrason pour diagnostiquer avec plus de précision l’étendue de la blessure;
  • La prescription de médicaments anti-inflammatoires pour soulager douleur et inflammation;
  • Un diagnostic de la cause de la blessure et la recommandation d’orthèses plantaires ou un changement de la méthode d’entraînement pour éviter une nouvelle blessure;
  • Plâtrer si nécessaire;
  • Électrothérapie et thérapie laser pour soigner la blessure;
  • En dernier ressort, l’intervention chirurgicale.